« Évolution et Mutations de l’État en République du Congo » présenté par Juste Désiré Mondélé  

0
253

L’œuvre « Évolution et Mutations de l’État en République du Congo » se propose d’être comme un canal par lequel les Congolais et ou d’autres sujets seront éclairés de l’histoire du pays de la période anté coloniale en passant par l’ère des colons, à aujourd’hui sous les angles politiques et économiques. Environ un mois après sa parution aux éditions l’Harmattan, l’ouvrage qui contient 327 pages a été présenté et dédicacé le 14 janvier  dernier par Juste Désiré Mondélé, homme politique à Brazzaville.

Cette publication qui vient enrichir le fonds documentaire des ouvrages déjà publiés abordant la thématique du Congo est le fruit d’un travail d’environ trois années, selon son auteur, Juste Désiré Mondélé  qui a été plongé dans un voyage de recherches documentaires, anthologique, épistémologique.

« …J’ai découvert que nous avons une belle histoire, faite de rencontres, de chocs de civilisations. Une histoire faite par nos aïeuls et écrite par les pères fondateurs, l’Abbé Fulbert Youlou, Jean Félix Tchicaya, Jacques Opagault. Une histoire écrite grâce aux grands hommes qui ont tour à tour présidés aux destinées du Congo, chacun apportant sa pierre à l’édifice. Je pense au président Alphonse Massamba Débat, Marien Ngouabi, Joachim Yhombi Opango, Pascal Lissouba et enfin  Denis Sassou N’Guesso qui continue à façonner, à donner un visage fort à cet Etat que nous devons exalter .Cet Etat qui est le creusé de notre citoyenneté et qui est le ciment de notre unité nationale », a affirmé Juste Désiré Mondélé.

A l’occasion de cette présentation, les participants ont eu la primauté d’assister à la synthèse de l’ouvrage puis à trois exposés : «structure de la société congolaise précoloniale » par le Pr Joseph Itoua; le deuxième sur «l’économie suivant les évolutions idéologiques au Congo, animé par Louis Bakabadio, et du troisième par Charles Étienne Boukaka, sous le thème « organisation administrative et gouvernance électorale ».

De manière brève, le Pr Joseph Itoua a retracé l’histoire des royaumes qui étaient bien organisés ;  du royaume Kongo qui a connu son déclin et ou dislocation avec l’arrivée des portugais, caractérisée aussi par la reconversion du roi Nimi Lukeni, du détachement et ou de la création du royaume Loango et Ngoyo. Au 19e siècle, l’arrivée de la France a participé à la naissance des ethnies, selon l’exposant. Commentant l’ouvrage, l’exposant a laissé entendre qu’il y aurait des défaillances dans la restitution de la période ante-coloniale, relatée par les précurseurs. Il est revenu sur  la situation géographique des royaumes comme par exemple, le royaume Téké qui a été d’après le Pr Joseph Itoua, le premier dans le bassin du Congo, sinon en Afrique centrale et qui couvrait le Gabon, le Pool et les Plateaux Batékés.

Louis Bakabadio par contre, au cours de son exposé a épinglé la tyrannie des statuts sur l’économie, a déploré des idéologies qui ont été mal maitrisées et surtout et encore une absence de véritable politique de développement endogènes, sachant que l’exposant a abordé la partie du règne de Massamba Débat avec la création d’entreprises. Cet exposé a été marqué par le rappel d’une citation du président de la République lors du 5e congrès du PCT en 1989 qu’il a qualifié de mémorable : « aucun peuple engagé dans une entreprise historique d’imbrications  à travers la conquête, passion et courageuse du progrès mental et matériel pour la grande majorité des peuples n’échappe à un moment donné de sa marche à la nécessité d’une interrogation sur la conformité de son action avec des objectifs poursuivis. Pour un artiste conséquent, faire la révolution ce n’est pas se lever d’une écume dogmatique et figé mais c’est à l’évidence apprendre l’authenticité d’analyse permanente et critique de leurs propres outils théoriques afin de tenir compte de l’évolution. Chaque jour plus impétueux et riche est cette réalité mouvante formée par un espace national et d’un environnement international ».

Le dernier exposant quant à lui, s’est appuyé sur deux concepts, décentralisation et déconcentration qui a conduit à aborder la problématique sur le développement des départements, l’assignation, etc.

Comme l’a déclaré Placide Moudoudou à la préface, Evolution et mutations de l’Etat en République du Congo est un ouvrage qui éclaire la lanterne. En effet, une publication à caractère didactique qui retrace la vie du Congo, qui vient renforcer les publications précédentes.

La critique littéraire de l’œuvre a été réalisée par le Pr Kadima Zahui.

L’auteur, Juste Désiré Mondélé n’est pas à sa première parution. Sa récente publication date de 2017 : Enjeux et perspectives-Diversifications économique au Congo-Brazzaville.à l’Académie des sciences d’outre-mer,édition Jean Picollec. Ce dernier est élu local, conseiller spécial du président de la République sur les questions politiques, secrétaire général du parti Club 2002 pur, diplômé en sciences politiques et titulaire d’un DESS de gestion à l’UPEC, à Paris, etc.

 « Aussi longtemps que les lions n’auront pas leur historien, les histoires de chasse ne tourneront toujours à la gloire du chasseur », proverbe africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici