Le prophète William prend rendez-vous avec les malades et les captifs, du 24 au 31 décembre 2021

0
204
prophète William Arsène Guendi

Une semaine de prière a été décrétée, du 24 au 31 décembre à Djiri-Bilolo, siège de la cité missionnaire du Cèdre, village du prophète des nations William Arsène Yaucat Guendi. Un rendez-vous du Seigneur Jésus-Christ avec les malades et tous ceux qui sont tenus captifs de l’envoûtement, des paroles de malédiction, bref, tous ceux qui souffrent et ont perdu tout espoir de vivre. Une occasion de plus pour le témoignage de la toute-puissance de Jésus-Christ et pour fermer la bouche des contradicteurs qui se complaisent à annoncer la fin du ministère de l’homme de Dieu qui a répondu à nos questions

Polele-Polele : Prophète,  votre dernière parution en public remonte à 2018 et pratiquement on vous avait perdu de vue mais voici qu’une pancarte sonore radiotélévisée annonce une semaine de prière que vous aurez avec le grand public…

Prophète William : Le Seigneur vous envoie son prophète et vous vous permettez de le perdre de vue ? Sacrés Congolais ! Il y a lieu de dire que les Congolais sont fort stupides, non ? Mais le Seigneur dans son amour vous le renvoie…

Polele-Polele : Prophète, il se racontait que votre ministère avait pris fin, car Dieu vous avait retiré son onction.

Prophète William : Il faut tout simplement dire que nombreux  parlent  des choses du Seigneur sans le connaître. Ils sont à l’image d’un homme qui se complaît à vouloir donner une note à un devoir de dissertation à l’issue de la lecture du seul libellé alors qu’il lui fallait lire aussi  l’introduction, le corps du devoir et la conclusion. Lisez les Saintes Ecritures et vous apprendrez qu’il y est écrit que « Dieu ne se repent point de son appel ni de ses dons ». Ne donnez point du crédit à ces songes creux qui vous égarent à tout bout de champ. Vous m’avez perdu de vue alors que sur la plateforme Zoom, j’annonce puissamment la parole de Dieu par visioconférence aux assemblées du Cèdre qui sont à travers le monde depuis que la Covid-19 est venue avec ses mesures barrières. Au reste, apprenez que l’histoire des commérages sur les hommes de Dieu ne datent ni d’aujourd’hui ni d’hier. Soyez donc rassurés et ne vous laissez plus ployer sous le joug des calomnies contre les hommes de Dieu à moins que vous ayez une réponse à cette question que se pose le Seigneur : « Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d’autrui ? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l’affermir » (Hébreux 14 : 4).

Polele-Polele : Que faut-il retenir de ce rendez-vous du 24 au 31 décembre ?

Prophète William : En tout temps, le rendez-vous des hommes de Dieu avec le peuple c’est la prédication de la parole de la repentance et la manifestation de la toute-puissance de Dieu par la guérison des malades et la délivrance de ceux qui sont sous le pouvoir de l’envoûtement, des paroles de malédiction et des pratiques de sorcellerie ou de haute magie. Il en sera de même pour cette convocation solennelle que le Seigneur par son prophète lance du 24 au 31 décembre à Djiri-Bilolo.

Polele-Polele : Guérison des malades ! Même des malades de la monstrueuse covid ?

Prophète William : Depuis les temps immémoriaux, la prédication de la parole de Dieu a toujours été une pleine occasion de rendre manifeste la toute-puissance de Dieu. Jésus, les prophètes et les apôtres ont ressuscité les morts, guéri les malades et libérés les captifs sans atermoiement. Il n’y a nullement eu un seul monstre qui ait tenu à résister devant la puissance de Dieu. Le covid dont vous parlez est nommé, dans nos assemblées, le ‘’corona vaincu’’.

Si vous avez l’esprit, méditez ces paroles de notre bien-aimé l’apôtre Paul dans sa lettre aux Colossiens. Il écrit : « Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps qui est l’église » (Colossiens 1 : 24). Plus loin il écrit : « Je veux en effet que vous sachiez combien est grand le combat que je soutiens pour vous et pour ceux qui sont à Laodicée, et pour tous ceux qui n’ont pas vu mon visage en la chair, afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans la charité et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ » (Colossiens 2 : 1 à 2).

Que tous ceux qui viendront à l’homme de Dieu à l’occasion de cette convocation solennelle, Paul et moi étant unis d’esprit, je leur demande donc d’avoir le cœur rempli de consolation car en vérité en vérité, « ce qui manque aux souffrances de Christ » pour eux, je l’ai achevé en ma chair. Le prophète et le sacerdoce que le Seigneur a suscité dans ma maison ont déjà emprisonné la puissance du covid pour l’avoir souffert en notre chair. Le covid n’est donc plus un mystère. Comme mon bien-aimé prophète Elisée disait, je dis à tous ceux qui sont accablés par quelque fardeau occulte, qu’ils viennent et ils sauront que Dieu a suscité un prophète au Congo (2 Rois 5 : 8). Mon bien-aimé apôtre Paul déclarait : « Le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance ». Le rendez-vous est pris, que les uns et les autres viennent et vivent la manifestation de la puissance de Dieu en Jésus-Christ.                                                                                           Propos recueillis par Patrice TSOUMOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici