LE STADE MASSAMBA-DEBAT, LE SEUL HOMOLOGUE POUR RECEVOIR LES ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE 2022

0
256

Après inspection des experts de la Confédération africaine de football dans différents stades des pays africains, le stade Alphonse Massamba-Débat  est l’unique infrastructure sportive retenue au Congo pour recevoir les matchs éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022 qui débuteront au mois de juin prochain.

Rendu public le lundi 03 mai dernier, on constate dans cette liste des stades homologués par la CAF, l’absence du stade de la Concorde situé à Kintélé qui, a accueilli les épreuves du cinquantenaire des  Jeux olympiques  africains avec une capacité de plus de 60 000 places  et qui a été classé parmi l’un des meilleurs stades d’Afrique Subsaharienne. 

Aussi, grâce à la municipalisation accélérée, la République du Congo s’est attelée à posséder des infrastructures sportives dans chacun de ses départements, à l’instar des villes comme Owando, Dolisie, Madingou, Djambala, Kinkala, Ewo, Sibiti, Pointe-Noire. Outre le stade de la Concorde, ces derniers ne figurent sur cette liste.

A cet effet, les Diables rouges du groupe affronteront les Guerriers courageux de la Namibie, le 05 juin 2021, à domicile au stade Alphonse Massamba-Débat, pour le compte de la première journée des éliminatoires de la coupe du monde. Ils sont logés dans le groupe H avec le Sénégal et le Togo.

Pour être sélectionné, un stade doit remplir plusieurs conditions  édictées par la FIFA, telles qu’ : avoir une capacité d’au moins 10 000 sièges bel et bien numérotés; disposer d’un accès et des places adaptés aux spectateurs handicapés, être équipé d’un système de drainage et d’éclairage; comporter deux vestiaires équipés chacun de 5 douches, de 5 toilettes individuelles, de sièges et casiers pour 25 joueurs; avoir une table de massage, un tableau tactile, de l’eau chaude et froide et une bonne ventilation ou climatisation; garantir un accès direct, privé et sécurisé pour les équipes et les arbitres de leurs vestiaires jusqu’au terrain de jeu; regorger d’une salle de réunion devant accueillir au moins 20 personnes. A cela s’ajoutent une infirmerie pour les joueurs et une autre pour les officiels, dotées de matériels bien déterminés,  une salle de conférence de presse équipée d’une plateforme pour caméra, d’une estrade, d’un système de sonorisation et d’au moins 50 sièges, et l’utilisation de l’assistant vidéo à l’arbitrage. 

Au regard de cette liste de 23 stades, l’on pourrait traduire que le Congo ne possède pas d’infrastructures sportives répondant aux normes internationales exigées par la FIFA, excepté le stade Massamba-Débat. Ainsi donc, les autorités habilitées devraient prendre les dispositions pour exécuter les  travaux de réhabilitation afin que ces stades se conforment aux exigences de l’instance mondiale du football.

Signalons également  que, d’après la FIFA,  six pays africains détiennent plusieurs stades qui remplissent les normes internationales. Il s’agit du Cameroun (5), l’Egypte (7), le Maroc (6), le Nigéria (7), l’Afrique du Sud (13), la Guinée Equatoriale (4).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici